/ KARATE

6. La compétition

L’aspect compétitif du karaté lui donne de la voix dans l’espace médiatique, par ses différents champions et ses rencontres entre pratiquants tout au long de l’année.

La principale fédération responsable des compétitions en France est la Fédération Française de Karaté (FFK) au niveau national, et par la World Karate Federation (WKF) au niveau international.

La compétition est donc vectrice de rencontres, et peut donner une impulsion au karaté, un élan permettant de motiver les plus jeunes à débuter dans cette discipline. La compétition n’est pas le seul lieu de rencontres entre pratiquants : les stages thématiques sont aussi une très bonne occasion de se retrouver avec les intervenants des différents clubs et d’effectuer ainsi de nouvelles rencontres, aussi bien dans le domaine technique, que sur le plan personnel.

“L’aspect combat n’est pas une fin en soi car l’adversaire est avant tout soi-même.”

Le karaté sera officiellement admis aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Le 3 août 2016, la décision finale est prise lors de la 129ème session du CIO à Rio, le karaté ainsi que 4 autres sports (baseball/softball, escalade sportive, skateboard et surf) sont intégrés au programme à Tokyo. La candidature a été soutenue par la World Karate Federation (WKF). La fédération propose d’inclure huit épreuves, dont deux en katas (combats stylisés) et six en kumités (combats), trois pour les hommes et trois pour les femmes, pour un total de quatre-vingts compétiteurs et compétitrices.

L’apparition du karaté aux Jeux Olympiques va permettre de faire découvrir cet art martial au grand public, et de l’ouvrir sur ses différentes pratiques, non seulement la compétition mais aussi celles mentionnées dans les chapitres précédents.

“Tout d’abord nous devons pratiquer le Karaté comme une technique de combat et puis nous arriverons, par expérience, à comprendre un certain état d’âme, à nous ouvrir à des horizons au-delà du combat. C’est un principe de coexistence qui permet de vivre ensemble en prospérité.” Shigeru Egami

Karate


← 5. La force interne | 7. Conclusion →


Sources :


arnaud

Arnaud Favier

PhD student in Computer Science at Sorbonne University in Paris - France, Business student at INSEAD & Software Engineer from INSA Lyon - France.

Lire Plus
Karate - 6. La compétition
Partagez ceci